AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte : Le Cloître des soupirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur M. Fletcher
Admin
Admin
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 01/12/2016
Etudes, métier : "Y en a qu'appellent ça de la camelote, moi j'appelle ça des trésors..."
Baguette : Bois d'Aubépine, Cheveu de Vélane, 34 cm, souple.

MessageSujet: Contexte : Le Cloître des soupirs.   Ven 30 Juin - 17:53


Le Cloître des soupirs



PRESENTATION
 
Le Cloître des soupirs est un asile d'aliénés pour no-maj', dirigé par des sorciers. Le Macusa et plus particulièrement le conseiller de la Présidente, Egon Weiss, y envoient les no-maj' ayant visiblement des ressentis trop clairs vis à vis de l'existence de la magie y sont envoyés, diagnostiqués comme "hystériques à tendance hallucinatoires" et rendus muets.

Egon Weiss se sert de cet asile comme prison politique, il veille à ce qu'aucun autre sorcier que le Directeur ne soit mis au courant de ce subterfuge.

 
   
CONTEXTE ET RELATION

Egon Weiss : Descendant de l'un des douze premiers Aurors à avoir osé affronter l'hostilité des Etats-Unis, Egon jouit de la respectabilité de son nom depuis sa naissance. Devenu conseiller politique de la présidente, il fait figure d'autorité bienveillante et dévouée. En apparence. Ceux qui l'ont frôlé de trop près le savent, Egon est un homme rongé par le vice, la luxure et l'intérêt.
Alors qu'il venait tout juste de rejoindre le Macusa, sa pupille fut frappée par la beauté triste d'une jeune non-maj' qui sortait d'une église. Son origine non-maj', la loi Rappaport et la piété agaçante de la jeune Lilith aurait dû le repousser. Bien au contraire, une passion trop violente pour être saine s'empara de lui. Il n'eut de cesse de vouloir la faire sienne. Elle lui résista, multipliant les prières et les lectures pieuses. Un soir, il la posséda de force et lui ôta sa virginité, son honneur et sa raison. Il ne sut cependant pas qu'elle tomba enceinte de lui et mit au monde neuf mois plus tard un enfant qu'elle crut possédé en raison de ses pouvoirs surnaturels : Ulfric.

Lilith Addams : Lilith était une jeune fille bien sous tout rapports, merci pour elle. Elle était pieuse, savait broder et tenir une conversation. Son avenir semblait rayonnant et ses proches lui témoignaient une affection réelle. On parlait même de la mariée. A vingt ans, Lilith était heureuse. L'âme terriblement noire et vicieuse qui jeta de l'ombre sur ces débuts prometteurs était celle d'un sorcier -chose qu'elle ignore encore aujourd'hui- reconnu par ses pairs : Egon Weiss. Le première fois qu'elle le remarqua, il la suivait à la sortie de l'église. Elle n'y fit pas attention jusqu'à ce que, quelques jours plus tard, elle le vît à nouveau en sortant d'une boulangerie. Elle prit sur elle, ne voulant pas alerter ses proches et tenta d'ignorer les petites enveloppes qu'il faisait parvenir comme par magie sur son bureau. Ou son oreiller. Une nuit qu'elle dormait, une main ferme et puissante s'abattit sur sa bouche pour l'empêcher de hurler. Dans le noir, elle ne put le reconnaître qu'à son odeur. Une odeur musquée de sueur et de parfum luxueux. Il lui vola sa pureté cette nuit là, la laissant défaite et sanglotante au creux de ses draps gelés. Quelques semaines plus tard, elle se rendit compte qu'elle était enceinte. Sur le conseil tétanisé de ses parents, elle épousa le premier homme de passage, Nestor Addams, et lui fit croire que cet enfant -né prématuré, elle le clamait haut et fort- était de lui.
Très vite, Lilith comprit que son fils n'était pas normal. Elle voyait sur lui "l'empreinte du diable". Il avait la même bouche ingrate que son père biologique. Le même regard dur. A son contact, les objets et les plantes périssaient. Elle garda son secret enfoui tout au fond de son esprit, jusqu'à ce que celui-ci ne se mette à dérailler et que son époux ne l'envoie Au Cloître des Soupirs, pour y faire soigner ce que les médecins définirent comme un "Etat hystérique chronique".

Bruce Monroe : Diriger un asile d'aliénés demande énormément de calme, de rigueur et d'autorité. Diriger un asile d'aliénés remplis de patients non-aliénés demande un grain de folie que beaucoup considérerait comme de l'inconscience. C'est pourtant la mission pour laquelle se lève chaque jour Bruce Monroe. Mandaté par le Macusa, le directeur du Cloître des soupirs accueillent en ses murs tous les no-maj' ayant été au contact d'une source de magie si forte que les meilleurs oubliators n'arrivaient pas à "remettre à jour". Les diagnostiquant comme des patients en plein délire hallucinatoire, il les maintient dans l'ombre.

Le Cloître des Soupirs est, bien sûr, en fait une prison politique que le Macusa ne s'avoue pas.
 

   
black pumpkin

_________________
C'est pas moi, M'sieur l'agent
Vous passerez l'bonjour à vot'femme, quelle charmante personne... Comment je la connais... Je... Je... Eh merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Contexte : Le Cloître des soupirs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Vapeur des Soupirs [PV-Rin]
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ♦ Hélène & Lilieth
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MACUSA :: LET'S BEGIN :: LET'S BEGIN ! :: CONTEXT-
Sauter vers: