AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mars 1928 - Préparation de l'expédition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clayton Ackley
Sérial Posteur
Sérial Posteur
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 08/02/2017
Age : 31
Etudes, métier : Botaniste/Herboriste, Globe-trotteur
Baguette : Bois de vigne, Épine de monstre du Fleuve Blanc, 33cm, flexible

MessageSujet: Mars 1928 - Préparation de l'expédition   Ven 31 Mar - 0:16

Chère Jane,

Les préparatifs de notre escapade avancent bien, au point que le temps est venu de poser une date, motif de ma lettre. Je pourrais me passer de votre aval, mais je risquerais alors de me trouver avec deux billets de portoloin pour un week-end raccourci, or suite au décès brutal de Brigitte, je serais contraint de me tourner vers le premier ballon venu. Nous savons tous deux, ne le niez pas, que vous êtes férocement jalouse de tous les êtres à belles courbes susceptibles de m'approcher. Par conséquent, est-ce que le samedi 24 vous conviendrait ?

Si cette date ne vous sied pas, je devrais être en mesure de vous en proposer une autre dans le courant de la semaine. Hélas, votre sentence attarderait le moment de nous revoir alors qu'il est criant, même à cette distance, que je vous manque.

Affectueusement vôtre,

Clayton Ackley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane K. Conrad
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 15/02/2017
Etudes, métier : Infirmière
Baguette : Bois d'orme, 28 cm, ventricule de dragon

MessageSujet: Re: Mars 1928 - Préparation de l'expédition   Ven 31 Mar - 10:01

*A la réception de la lettre qu’elle ne lut qu’à son réveil, Jane s’empressa de gagner le bureau de Monsieur de Brocéliande. Elle n’avait pu dormir chez elle tant Héloïse connaissait une mauvaise passe. Maternellement, elle avait donc veillé au chevet de l’enfant avant que Morphée ne la prenne finalement dans ses bras. Vers 7heures, ses paupières s’ouvrirent et voyant l’enfant tendrement paisible, elle gagna sa petite annexe où l’attendait un volatile inattendu. Jane lui ouvrit la fenêtre contre laquelle il avait cognée de son bec pour se laisser ensuite happer par l’audace du botaniste, et en sourire doucement. Elle dût d’ailleurs attendre de longues minutes avant de pouvoir apparaître devant son hypocondriaque de patron. Ce sourire languissant n’était absolument pas convenable et Jane ne pouvait se trahir auprès de son mentor. Elle l’entendait déjà railler cette escapade : les passions et leurs effluves ne devaient jamais atteindre le cœur des infirmières, car elles devenaient alors paresseuses, rêveuses et inefficaces. Ce qui était tout bonnement impensable. Jane connaissait ce discours depuis le premier jour, depuis que son cher mentor l’avait interrogée sur ses relations avant d’accepter de la prendre sous son aile.

Heureusement pour leur future escapade, la fatigue de Jane était palpable. Monsieur de Brocéliande – qui connaissait chaque rumeur, ragot et autres faits de son hôpital – savait les difficultés auxquelles la jeune femme faisait face. Et si d’ordinaire, il ne leur accordait aucune importance –estimant sans doute que c’était là se forger pour l’avenir – il estima pour cette fois cette demande de repos justifiée. Satisfait du travail qu’elle fournissait, il la préférait de loin l’infirmière en pleine possession de ses capacités, que l’inverse. Une femme inactive et éreintée n’était jamais très appréciable, pire encore, elle en affectait bien souvent son thé, ce qu’il abhorrait avec grande colère.

L’acceptation ne fut, évidemment, pas sans condition. Jane devait mettre chaque dossier à jour, donner des consignes précises – Monsieur de Brocéliande avait une idée toute autre de la « précision » et demandait à ce que chaque détail soit lui-même détaillé – et être disponible en cas d’urgence. Autrement dit prier pour ne connaître aucun désagrément d’aucune sorte. Et Jane comptait bien s’en protéger rigoureusement. Elle acquiesça donc à chaque condition et s’en retourna –avant tout changement d’avis – pour répondre à son futur kidnappeur – rafleur pour les intimes -. *


Mon cher botaniste,

Voilà de curieuses accusations, et vous avez, pire encore, l’audace de ne point les dissimuler. Mais que lis-je ! Vous vous tourneriez vers d’autres courbes en cas de refus de ma part ? Je ne puis souffrir pareil projet, et pour m’éviter ce désagrément, je vous offre de bonne grâce mon accord quant à cette date du 24.
Vous avez l’art et la manière de guider mes pensées et mes volontés dans votre sens. Et de vos manières, je gage que la réciprocité est de mise. N’ayez donc crainte, vous retrouverez très prochainement votre infirmière.
Mystérieusement vôtre,

Jane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clayton Ackley
Sérial Posteur
Sérial Posteur
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 08/02/2017
Age : 31
Etudes, métier : Botaniste/Herboriste, Globe-trotteur
Baguette : Bois de vigne, Épine de monstre du Fleuve Blanc, 33cm, flexible

MessageSujet: Re: Mars 1928 - Préparation de l'expédition   Ven 31 Mar - 13:08

Chère Jane,

Mon égo à grand besoin de croire que vous souffrez de mon absence, mais tout à fait entre nous, ma petite personne se languit de vous sans doute bien plus encore.

Je vous attendrai samedi à 10h15 devant le service des transports magiques au Macusa. Habillez vous chaudement et privilégiez les vêtements pratiques. Je vous déconseille les jupes et les talons. Vous êtes libre, en revanche, d'emporter la tenue de nuit de votre choix. Pour le reste, je m'occupe de tout.

Tendrement,

Clayton Ackley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mars 1928 - Préparation de l'expédition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mars 1928 - Préparation de l'expédition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Numenor et l'Atlantide
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Les coulisses de l'expédition
» L'expédition naugrim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MACUSA :: VOLIÈRE ET PENSINE :: VOLIÈRE :: Jane K. Conrad-
Sauter vers: